Ci-après, un ensemble de fiches de description de plantes : "les coups de cœur des adhérents". Ces plantes se trouvent toutes dans des jardins d'adhérents de notre association. Vous les appréciez, vous voulez en savoir davantage, vous avez des problèmes avec certaines, alors contactez le webmestre de l'association par l'intermédiaire de l'onglet "Contact" qui vous orientera vers les heureux propriétaires.

 

 

 

Tetrapanax papyrifera

 

 

C'est un arbuste originaire d'Asie du Sud-Est, en particulier de Taïwan et du sud de la Chine. On l'appelle aussi plante à papier de riz.
Un beau spécimen âgé de trois ans. Il mesure 3 m de haut et autant de large.
Il a produit 12 petits.

Camellia japonica

 

 

Des fleurs simples d'un beau rouge, de grosses étamines jaunes.

C'est un camellia botanique ramené du Japon (île de Kyushu) il y a une quinzaine d'années sous forme d'une petite bouture enracinée.

Il a mis 10 ans à fleurir.

 

Quelqu'un connaît-il son nom ?

Prunus serrulata ‘Taihaku’

 

 

Ses fleurs, simples, sont les plus grandes parmi les fleurs de cerisier japonais. Les fleurs sont blanches et ses grandes feuilles prennent de jolies couleurs rouge-orangé à l'automne.

Peu exigeant sur la nature du sol. Croissance rapide. 

                                                                                          (photo du 27 mars 2017)

 

 Il était une fois le Prunus serrulata ‘Tai Haku’. Il existait au Japon depuis le XVIIe siècle. Il était vénéré chaque printemps pour la blancheur et la taille de ses fleurs qui illuminaient les jardins à la fin du mois d'avril. Puis il disparut des jardins du Japon, ne subsistant plus que dans les souvenirs des anciens. Un jour de 1923, un capitaine anglais, Collingwood Ingram, chasseur botanique infatigable, découvre un arbre inconnu dans un jardin du Sussex. Après de nombreuses recherches dans des ouvrages japonais, il découvre que cet arbre oublié est le prunus ‘Tai Haku’ que le monde entier croyait disparu. Nul ne sait comment il a pu se retrouver au XXe siècle en Europe. Depuis, les Japonais peuvent à nouveau honorer leurs prunus et tous les cerisiers décoratifs à grandes fleurs blanches qui descendent de cet unique survivant.

 

 

Magnolia dawsoniana

Famille des magnoliaceae

 

Les magnolias, comme les liriodendrons, sont parmi les premiers arbres à fleurs apparus sur terre ; ils ont des fleurs primitives (pétales et sépales confondus : des tépales)

M. dawsoniana est originaire de Chine (Sichuan, Yunnan)

Pousse dans du terrain neutre à acide frais, rusticité donné pour au moins -15°C ?

Il peut atteindre 15 à 20m (au jardin environ 7m, planté en 2001)

Floraison spectaculaire qui se mérite : au jardin première fleur après 14 ans de plantation ! (Pépinières botaniques armoricaines)

 

(photo du 16 mars 2017)

 

Magnolia kobus var. loebneri 'Leonard Messel'

Famille des magnoliaceae

Hybride entre M. kobus et M. kobus stellata 'Rosea'. Les M. kobus sont originaires du Japon, M. kobus stellata 'Rosea' est un cultivar des États-Unis.

Bel arbuste de 3 à 5 m, à planter au soleil ou à mi-ombre dans un sol neutre à légèrement calcaire, rustique jusqu'à -15°C.

Belle floraison au printemps, avec la particularité de fleurir alors qu'il est très jeune.

 

(photo du 15 mars 2017)


Salix gracilistyla

famille des salilaceae

Les saules sont dioïques (il y a des pieds femelles et des pieds mâles)

Ils se multiplient la plupart du temps facilement par boutures. Les fleurs (chatons) sont des critères de choix pour les pépiniéristes...
Les chatons mâles des S. gracilstyla sont beaux quel que se soit le type. Notons en particulier la variété 'melanostachys' aux chatons noirs.
Ces saules sont originaires du Japon, de la Corée ou de la Chine ; 3 à 4 m de hauteur pour autant de large (sans taille), rustique jusqu'à -15°C

(photo du 2 mars 2017)

Corylopsis pauciflora

Famille des hamamelidaceae

Origine : Japon, Taïwan

Petit (environ 1m 50), au port étalé et le premier à fleurir au jardin.
Exposition mi ombre, terre neutre à acide, fraîche, rustique jusqu'à -15°C .

 

(photo du 10 mars 2017)

Chimonanthus praecox

Famille des calycanthaceae

Arbuste de Chine au parfum inoubliable qui embaume un jardin en fin d'hiver .
Il se fait oublier le reste de l'année, à planter plutôt au soleil.
Les feuilles sont rêches au toucher.

Facile de culture, on peut le multiplier par semis (ceux du jardin sont des semis "maison").

 

(photo du 10 février 2017)

Cornus mas (cornouiller mâle)

famille : cornaceae

Petit arbre d'Europe et d'Asie qui aime le calcaire (les miens proviennent de la forêt de la Braconne en Charente) de 2 à 5 m et plus.
Très intéressant pour ses fleurs en fin d'hiver (plus florifère à la lumière), ses fruits sont comestibles crus ou en confiture... Pour avoir beaucoup de fruits il faut avoir plusieurs pieds différents ensembles (les fleurs sont hermaphrodites et nécessitent une pollinisation croisée comme les pommiers). Il existe des cultivars pour avoir des fruits plus gros...

 

(photo du 9 février 2017)

Cornus officinalis

 

Ressemble beaucoup à Cornus mas (fleurs et fruits) .
Originaire de Chine et de Corée .

Planté en 2007, ici l'écorce desquame ce qui n'a pas été constaté de la même façon sur Cornus mas.

 

Cornus officinalis et Cornus mas sont mellifères.

 

 

(photo du 17 janvier 2017)

Hamamelis  mollis

 

 

 

Un rayon de soleil en hiver. A planter en sol légèrement acide et humifère. Exposition soleil à mi ombre.

H : 2,50 m à 3 m

Floraison janvier à février selon la température.

(photo du 14 février 2017)

Viburnum X bodnantense

 

famille des adoxacées

 

Hybride entre : Viburnum farreri (Chine) et V. grandiflorum (Népal, Tibet)

Arbuste très intéressant pour ses fleurs parfumées, de la fin de l'automne à l'hiver

On le trouve en jardinerie. Il existe différents cultivars (couleurs des fleurs), par exemple ‘Charles Lamont’

 

A planter de la mi-ombre au soleil en sol légèrement calcaire à acide, résiste à -15°C

 

Dans le jardin il a été planté en février 2007 à l'ombre, mi-ombre (photo du 17 janvier 2017)

 

Camellia x 'Freedom Bell'

 

 

C'est un Camellia créé par les Pépinières Nuccio's Nurseries, en Californie en 1965. Le premier pied qui a servi à l'hybridation, a fleuri pour la première fois, 16 ans après le semis !
C'est une variété intéressante pour sa durée de floraison et sa rusticité. Petites feuilles pointues vert sombre, fleurs en clochettes simples rouge vif de décembre à mars. Préfère l'ombre ou la mi-ombre.

 

(photo du 18 janvier 2017)

 

 

 

Sycopsis sinensis

 

famille des hamamelidacées

Petit arbre de 3 à 6 m chez nous, originaire de Chine, intéressant pour son feuillage persistant et ses fleurs en hiver semblables à celles du Parrotia persica (leur hybridation a donné X Sycoparrotia semidecidua – petit au jardin), à planter en sol non calcaire, a résisté à -18°C (Pépiniére des Avettes).

C'est un arbuste dioïque, on ne trouve que des pieds mâles sur le marché, les femelles ayant des fleurs et des fruits insignifiants. Il n'y a donc pas de possibilité de reproduction sexuée qui apporte la diversité génétique...

Planté au jardin en janvier 2009 (Pépinières botaniques armoricaines de Joseph Le Cam), il mesure 2m 50 ;

il est plutôt à l'ombre. (photo du 16 janvier 2017)

 

Camellia sasanqua 'Narumi gata'

 

Camellia d'automne à fleur simple, très parfumée, blanche nuancée de rose.

Floraison d'octobre à décembre.

 

(photo du 28 novembre 2016)

Camellia sasanqua 'Plantation pink'

 

Camellia d'automne à grandes fleurs parfumées, simples, rose tendre à cœur jaune.

Floraison d'octobre à novembre.

 

(photo du 27 octobre 2016)